mercredi 15 juin 2016

Photo Du Mois # Juin 2016 # Homéostasie

Le thème de ce mois, homéostasie, a été choisi par Homeos-tasie.



J'ai pris la notion d'équilibre comme interprétation du thème "homéostasie". Ce sont donc mes deux boules de poils, collées l'une à l'autre, en équilibre sur une chaise ;-) Un blanc, un noir, l'un de face, l'un de dos, ça me faisait penser au yin et au yang, la complémentarité, l'équilibre...

Allons voir les photos des autres participants :

AF News, Akaieric, Alban, Alexinparis, Angélique, Aude, Autour de Cia, BiGBuGS, Blogoth67, Brindille, Calamonique, Carole en Australie, Champagne, Chat bleu, Chiffons and Co, Chloé, Christophe, Claire's Blog, Cocazzz, Cricriyom from Paris, Cécile, CécileP, Céline in Paris, Danièle.B, DelphineF, Dom-Aufildesvues, E, El Padawan, Estelle, Eurydice, Eva INside-EXpat, Evasion Conseil, François le Niçois, Frédéric, Gilsoub, Gine, Giselle 43, Guillaume, Homeos-tasie, J'habite à Waterford, Je suis partie voyager, Josette, Julie, KK-huète En Bretannie, Koalisa, Krn, La Fille de l'Air, La Tribu de Chacha, Lair_co, Lau* des montagnes, Laurent Nicolas, Lavandine, Lavandine83, Les Bazos en Goguette, Loulou, Luckasetmoi, Lyonelk, magda627, Mamysoren, Mireille, Mirovinben, Morgane Byloos Photography, Nicky, Noz & 'Lo, Pat, Philae, Philisine Cave, Pilisi, Pixeline, Renepaulhenry, Rythme Indigo, Sense Away, Sinuaisons, Sous mon arbre, Tambour Major, Testinaute, The Beauty is in the Walking, Tuxana, Woocares, Xoliv'.

dimanche 15 mai 2016

Photo du Mois # Mai 2016 # Infini

Le thème de ce mois-ci, choisi par Christophe, est "infini".

Et voici ma photo :



Durant le long week-end de l'ascension, nous sommes allés faire de la rando dans les Hautes Fagnes - Eifel (dans l'est de la Belgique), près de Malmedy. Au gré de nos balades, les forêts, les lacs et les rivières s'étendaient sous nos yeux à l'infini...

Une magnifique région à découvrir !

Allons découvrir les photos des autres participants :

Eva INside-EXpat, KK-huète En Bretannie, J'habite à Waterford, Alexinparis, Les Bazos en Goguette, El Padawan, Akaieric, Laurent Nicolas, Morgane Byloos Photography, Milla la galerie, Angélique, Chloé, Krn, Testinaute, Mimireliton, Woocares, Eurydice, Pilisi, Sinuaisons, Rythme Indigo, Christophe, Homeos-tasie, Julie, Autour de Cia, Brindille, Lyonelk, Gilsoub, AF News, Guillaume, MauriceMonAmour, Céline in Paris, Cricriyom from Paris, Noz & 'Lo, Lavandine, Danièle.B, Koalisa, Nicky, Lair_co, Aude, Je suis partie voyager, Pat, Mon Album Photo, Lavandine83, Alban, Estelle, BiGBuGS, Mireille, Philae, Mirovinben, Luckasetmoi, La Fille de l'Air, Claire's Blog, Loulou, Champagne, Chiffons and Co, Renepaulhenry, Philisine Cave, Voyager en photo, Pixeline, Giselle 43, magda627, Tambour Major, Chat bleu, François le Niçois, Xoliv', Mamysoren, Cécile, Frédéric, Blogoth67, Sous mon arbre, Tuxana, Dom-Aufildesvues, DelphineF, E, Lau* des montagnes, Josette, Nanouk, CécileP.

vendredi 13 mai 2016

Livre - Montana 1948 de Larry Watson

"De l'été de mes douze ans, je garde les images les plus saisissantes et les plus tenaces de toute mon enfance, que le temps passant n'a pu chasser ni même estomper." Ainsi s'ouvre le récit du jeune David Hayden. 

Cet été 1948, une jeune femme sioux porte de lourdes accusations à l'encontre de l'oncle du garçon, charismatique héros de guerre et médecin respecté. Le père de David, shérif d'une petite ville du Montana, doit alors affronter son frère aîné. Impuissant, David assistera au déchirement des deux frères et découvrira la difficulté d'avoir à choisir entre la loyauté à sa famille et la justice.

Ce tout petit livre relate un événement familial tragique, au travers des yeux du jeune garçon de la famille. Pleine d'émotions, touchante et reflétant bien la réalité de l'époque, l'histoire nous fait vivre l'évolution du jeune David, confronté au monde difficile des adultes. Il découvre que ce monde n'est pas aussi rose qu'il l'imaginait et prend conscience de la complexité voire même de la cruauté qui habite certains êtres humains. Des personnages authentiques et une écriture agréable font de ce court roman une lecture intéressante...

mercredi 20 avril 2016

Livre - La trilogie du mal de Maxime Chattam

J'ai commencé à lire le premier tome de cette trilogie, "L'âme du mal" et j'ai été tellement emballée par l'histoire que je me suis enfilé les 2 autres tomes dans la foulée : "In tenebris" et "Maléfices". Je vous fais donc ici un résumé des 3 livres.

Je n'avais encore jamais lu du Maxime Chattam. Mais comme je suis une grande fan des thrillers et des romans d'horreur à la Stephen King, je me suis dit que cela risquait de me plaire. Et bingo, ce fut le cas :-)

Ce genre de livres est généralement écrit par des américains, ce n'est donc pas très courant de lire un texte original en français et non une traduction. Est-ce que cela joue ou pas sur l'authenticité ressentie à la lecture ? Peut-être, en tous les cas, la plume de Maxime Chattam a trouvé grâce à mes yeux. L'histoire est prenante, même carrément captivante (j'ai lu les 3 tomes en à peine 1 mois !). Les personnages principaux (qu'on retrouve tout au long des 3 livres) sont émouvants et attachants. On n'a aucune envie de les quitter à la fin de l'histoire. Les scénarios sont bien ficelés, proposent suffisamment de rebondissements et se terminent toujours sur une fin inattendue et surprenante. Bref, un excellent moment de lecture :-)






A lire sans modération pour les amateurs du genre !

vendredi 15 avril 2016

Photo du Mois # Avril 2016 # La nature en macro

Thème de ce mois : la nature en macro, choisi par Laulinea.


La semaine dernière, j'étais en vacances en Bretagne, sur la côte près de Dinard. J'en ai profité pour faire plein de très chouettes photos et notamment quelques-unes en macro ;-)
Il y a visiblement un climat particulier dans cette région de Bretagne qui déborde de végétation (déjà très en fleurs pour la saison) et notamment de plantes "du sud". C'est le cas de celle que j'ai prise en photo et que j'ai trouvée plutôt jolie et originale :-) Il s'agit d'une euphorbe des garrigues, m'a-t-on dit ;-)

Allons découvrir les gros-plans nature des autres participants :
AF News, Akaieric, Alban, Alexinparis, Angélique, Aude, Autour de Cia, BiGBuGS, Blogoth67, Brindille, Calamonique, Cara, Carole en Australie, Champagne, Chat bleu, Chiffons and Co, Chloé, Christophe, Claire's Blog, Cocazzz, Cécile, CécileP, Céline in Paris, Danièle.B, DelphineF, Dom-Aufildesvues, E, El Padawan, Estelle, Eurydice, Eva INside-EXpat, François le Niçois, Frédéric, Gilsoub, Giselle 43, Guillaume, Homeos-tasie, J'habite à Waterford, Josette, Julie, KK-huète En Bretannie, Koalisa, Krn, La Fille de l'Air, Lau* des montagnes, Laulinea, Laurent Nicolas, Lavandine, Lavandine83, Les Bazos en Goguette, Loulou, Luckasetmoi, Lyonelk, magda627, Mamysoren, Marie, MauriceMonAmour, Milla la galerie, Mimireliton, Mireille, Mirovinben, Mon Album Photo, Morgane Byloos Photography, MyLittleRoad, Nanouk, Nicky, Noz & 'Lo, Pat, Philae, Philisine Cave, Pilisi, Pixeline, Renepaulhenry, Rythme Indigo, Sinuaisons, Sous mon arbre, Tambour Major, Testinaute, Thalie, Tuxana, Voyager en photo, Woocares, Xoliv'.

mardi 15 mars 2016

Photo du Mois # Mars 2016 # Un défi ou challenge personnel

Thème du mois choisi par Chat bleu : un défi ou challenge personnel

Et voici ma photo : 



Si si, c'est bien moi tout en haut, dans la benne de ce tracteur, avec 2 acolytes :-) Dans le cadre d'un projet de tournage de film amateur, pour lequel je tenais la caméra, le réalisateur a eu l'idée d'un plan en plongée pour filmer une voiture. Nous avons donc fait avec les moyens du village et avons réquisitionné un tracteur :-) Ce fut un sacré challenge de devoir filmer à cette hauteur, mais c'est un super souvenir d'avoir participé à ce projet :-)

Allons découvrir les défis personnels des autres participants :

AF News, Akaieric, Alban, Alexinparis, Angélique, Aude, Autour de Cia, BiGBuGS, Blogoth67, Brindille, Calamonique, Cara, Champagne, Chat bleu, Chiffons and Co, Chloé, Christophe, Cocazzz, Cécile, CécileP, Céline in Paris, Dame Skarlette, Danièle.B, DelphineF, Dom-Aufildesvues, E, El Padawan, Estelle, Eva INside-EXpat, François le Niçois, Frédéric, Gilsoub, Giselle 43, Guillaume, Homeos-tasie, J'habite à Waterford, Josette, Julie, Kenza, KK-huète En Bretannie, Koalisa, Krn, La Fille de l'Air, Lau* des montagnes, Laulinea, Laurent Nicolas, Lavandine, Lavandine83, Loulou, Luckasetmoi, magda627, Mamysoren, Marie, MauriceMonAmour, Milla la galerie, Mimireliton, Mireille, Mirovinben, Mon Album Photo, Morgane Byloos Photography, MyLittleRoad, Nanouk, Nicky, Noz & 'Lo, Pat, Philae, Pilisi, Pixeline, Renepaulhenry, Rythme Indigo, Sinuaisons, Sous mon arbre, Suki, Tambour Major, Testinaute, Thalie, Tuxana, Voyager en photo, Woocares, Xoliv'.

mercredi 3 février 2016

Chandeleur - recettes de crêpes salées et sucrées

Hier, c'était la Chandeleur :-) Au menu, des crêpes bretonnes salées, à savoir à la farine de sarrasin et en dessert, des crêpes sucrées.

Recette de crêpes salées au sarrasin
330 gr de farine de sarrasin
750 ml d'eau froide
1 grosse pincée de sel
1 oeuf

Mélangez la pincée de sel à la farine, bien fouetter pour rendre la farine bien fluide.
Ajoutez progressivement l'eau en faisant un puits central et en mélangeant.
Terminez en ajoutant l’œuf battu.
Laissez reposer 1 heure au réfrigérateur.
Cuisez vos crêpes dans une poêle bien chaude.
Quand toutes vos crêpes sont cuites, disposez-en une dans votre poêle, mettez du jambon et du fromage au milieu, cassez-y un oeuf, salez et poivrez, éventuellement complétez par des champignons. Refermez les 2 côtés latéraux et laissez cuire, le temps que l'oeuf soit cuit comme vous le souhaitez. 
Bon appétit !

Recette de crêpes sucrées

samedi 30 janvier 2016

Livre - Le soleil des Scorta de Laurent Gaudé

L'origine de leur lignée condamne les Scorta à l'oppobre. A Montepuccio, leur petit village d'Italie du sud, ils vivent pauvrement, et ne mourront pas riches. Mais ils ont fait voeu de se transmettre, de génération en génération, le peu que la vie leur laisserait en héritage. Et en dehors du modeste bureau de tabac familial, créé avec ce qu'ils appelent "l'argent de New-York", leur richesse est aussi immatérielle qu'une expérience, un souvenir, une parcelle de sagesse, une étincelle de joie. ou encore un secret. Comme celui que la vieille Carmela confie au curé de Montepuccio, par crainte que les mots ne viennent très vite à lui manquer.

J'ai découvert l'écriture de Laurent Gaudé avec "Eldorado", que j'avais trouvé plutôt pas mal. Mais je dois dire que j'ai été complètement emballée par ce 2e roman. Là où "Eldorado" décrit bien les rapports humains, "Le soleil des Scorta" peint un véritable tableau vivant de ce petit village de l'Italie du sud et de ses habitants. A chaque page, on sent le soleil nous réchauffer la peau, on respire la poussière de cette terre trop sèche et on devine sans peine les visages des membres de la famille Scorta. Laurent Gaudé nous dévoile une fresque familiale tellement réaliste et touchante qu'on ne peut qu'adhérer à la poésie de ses mots et se laisser emporter par l'histoire qu'il nous raconte... Je mentionnerais un seul bémol : certaines parties de l'histoire sont décrites de manière trop brève et rapide. Par moments, plusieurs années se passent en quelques lignes, ce qui est un peu frustrant... j'aurais aimé que l'auteur aille plus en profondeur dans l'histoire, mais cela aurait considérablement rallongé le livre ...

mercredi 27 janvier 2016

Livre - Superflus de Hugo Poliart

Il y a pas mal de bonnes idées dans ce premier roman d'un jeune auteur belge. Mais peut-être aurait-il fallu prendre le temps de les ordonner et de les sélectionner, car ce foisonnement d'idées induit malheureusement un éparpillement dans le scénario. L'auteur aurait dû garder quelques-unes de ses idées pour d'autres romans, mais vouloir tout mettre dans un seul livre finit par rendre la trame narrative difficile à suivre, voire carrément décousue.

La plume est fluide et agréable à lire, même si par moments, le style dactylographique de certaines phrases a perturbé ma lecture. Le scénario principal m'intéressait vraiment, mais l'auteur s'est lui-même perdu dans de trop nombreuses digressions qui finissent par reléguer l'histoire au second plan. On termine donc le livre sur un sentiment d'inachevé  ...